Les monts Meru et Kilimandjaro

Sentinelles de la frontière entre le Kenya et la Tanzanie les monts Meru (4 566 m) et Kilimandjaro (5 895 m) se dressent impassibles, comme un défi lancé aux trekkeurs et alpinistes.
Le mont Méru offre l’une des plus belles ascensions d’Afrique de l’Est. Ce volcan situé dans le parc national d’Arusha doit sa caldeira en forme de fer à cheval à l’effondrement de son sommet. Son ascension traverse d’abord une forêt tout droit sortie d’une chanson de geste médiévale : des arbres centenaires s’enroulent dans un épais manteau de mousse. Peu à peu, ils laissent place à un paysage plus étrange, hérissé de lobelias et de sénançons géants mal peignés. Au sommet, la récompence n’a pas de prix : la vue sur le Kilimandjaro triomphant des nuages est incroyable.
Le parc national du mont Kilimandjaro sert de rempart naturel au mont éponyme. Au milieu, trône le Toit de l’Afrique, celui qui fait rêver randonneurs et romanciers. Ce colosse aux pieds d’argile est sous le coup d’une double menace : la déforestaion de ses pentes accélère la fonte des glaciers et les milliers de cordées qui atteignent son sommet chaque année laissent pitons, boucles et autres déchets dans leur sillage.
Autour de ces géants mythiques et de la petite ville d’Arusha, se déploient les grandes plantations du Nord, où l’on produit le précieux et puissant café arabica.