Zanzibar vu par Ash

Biographie

Ashrak est né à Zanzibar, sur l'île de Pemba, deuxième plus grande île de l'Archipel située au Nord. Son père est originaire de Nungwi, sur la côte nord de Unguja, l'île principale de l'archipel et sa mère vient de Pemba. Enfant il s'intéresse beaucoup aux technologies, il aime manipuler les ordinateurs et les imprimantes.

Ash, de son surnom, a commencé à s'intéresser à l'esthétique et à la photographie avec les réseaux sociaux. Tout a commencé avec les photos de profils que l'on met sur ses blogs et autres réseaux sociaux. Il s'est occupé de faire celles de ses amis et à affiner progressivement sa technique, en jouant sur l'angle de vue ou la lumière.

En 2007, il créé son premier blog sur le skate board, sport qu'il pratique et sur lequel il aime échanger. Quand il voit les photos publiées sur les réseaux sociaux ou les blogs, cela l'interpelle, il les veut toujours plus jolies, mieux exposées. En 2012 il rentre dans une école d'informatique spécialisée dans le web-design. À côté il commence alors à prendre beaucoup de photos pour les autres, par exemple pendant les événements familiaux comme les mariages, les fêtes de l'Eïd etc.

Un jour un ami lui fait découvrir le travail d'Andrew Morgan, un célèbre photographe d'Afrique du Sud qui a pris de magnifiques photos de Zanzibar. Dès lors, Ash regarde son environnement différemment, et réalise à quel point il y a des milliers et des milliers de belles images à saisir autour de lui. Il commença à prendre des photos des enfants, des portes à Stone Town, des ruelles... Ce qu'il affectionne particulièrement : les visages, les sourires et les expressions. Son objectif : montrer Zanzibar sous tous ses aspects. Son rêve : avoir un jour une galerie.

 

Photo n° 1 : Dala-Dala, le transport local

J'ai pris cette photo car elle représente le transport local. On y voit un Dala-dala en pleine tournée. J'aime beaucoup cette photo car les dala-dala sont amenés à disparaître, ils sont remplacés petit à petit depuis 10 ans par des mini-bus ou petits cars. Déjà la première génération de dala-dala a disparu, celui de la photo est de la deuxième génération. Sur la photo on voit qu'il transporte sur son toit un sacré tas de bois, c'est l'avantage des dala-dala, les toits servent toujours à charger des tas de choses. Mais maintenant tout va changer, pour des questions de confort et de sécurité. La photo a été prie à Bungi, sur la route qui traverse l'île d'ouest en est. Cette route est bordée de grands manguiers que l'on voit en arrière plan. Il y a une légende derrière ces vieux manguiers bien ordonnés qui longent la route, on dit qu'ils correspondent aux nombres d'amants qu'une princesse de Zanzibar, fille du premier Sultan, aurait eu. Son mari aurait planté un manguier pour chaque amant et les aurait probablement enterré dessous.

Le nom dala-dala vient de 1 dollar, comme le travailleur qui était chargé de collecter l'argent auprès des passagers répétait One dollar ! One dollar ! l'expression est devenue Dala ! Dala !

Photo n° 2 Mkeka. Le tapis de Zanzibar

thumbnail_craft-1

Je me baladais à Nungwi pour prendre des photos et en arrivant dans un village j'ai vu deux femmes fabricant des kekas devant leur maison, et au milieu d'elles j'ai remarqué un jeune garçon qui travaillait aussi. Il s'occupait de la coloration des mkekas. Ce qui m'a interpellé au delà de la scène traditionnelle et captivante à la fois, c'est que c'était l'heure de l'école, et que ce garçon n'y était pas, mais qu'il aidait méticuleusement les femmes de sa famille à l'élaboration des mkekas.


Le mkeka est un tapis ou paillasson selon la taille, fabriqué à partir de feuilles de palmiers tressées. L'origine de la fabrication de ces tapis vient d'Oman, qui a été pendant plusieurs siècles très lié à Zanzibar, jusqu'à en avoir fait son sultanat.

Photo n°3 La cathédrale et la Mosquée de Mkunazini

Cette photo représente pour moi Zanzibar et particulièrement Stone Town, où églises et mosquées se côtoient. Elle montre l’interaction religieuse. Elle représente la Paix. Bien sûr il arrive qu'il y ait de rares conflits ou des mésententes, mais la plupart du temps les gens vivent ensemble. On peut entendre parfois l’appel à la prière se mêler aux chants de la messe.

Sur cette photo, nous voyons le clocher de la cathédrale anglicane Christ Church et le minaret de la mosquée Masjid Jibril toutes deux situées dans le quartier de Mkunazini.

Photo n°4 Le pêcheur

thumbnail_fisher-4

J'ai pris cette photo au coucher du soleil. Ce jeune pêcheur est âgé de 19 ou 20 ans et est déjà voué à la pêche. Après l'échec à l'école, ou simplement l'avoir désertée, beaucoup de jeunes hommes se tournent vers la pêche.

La pêche à Zanzibar est très importante. 90% du poisson et des fruits de mer sont destinés à la consommation locale.

Si vous souhaitez voir plus de photos, consultez son compte instagram ash_gallery17
© Photo principale et photos de l'article : Ashrak Mussa